réduire le menuMenu principal
    Accueil
  News
  Calendrier
  La météo
  Chaine Youtube
  Liens
  Le club
  Inscription au club
  Téléchargement
  Sites de vol
  Ecole de Club
  Baptêmes
 
  réduire le menuOutils
 


 
Rando-parapente au Trélod   (1/1)
article du 07/11/2006 de Patrice GONIN
   

Photos de Pierre Labarre


.

Comme tous bons responsables qui se respectent, nous avions tout bien organisé: nous avons envoyé Nathalie en Turquie, histoire de ne pas avoir de pluie, nous avons coupé le vent du sud, enfin presque... l'argile du chemin avait eu le temps de se ressuyer  enfin presque ... et nous voilà repartis comme d'hab: 8h30 à Cusy, 9h15 à l'atterro de Etre, voitures communes, photos... que de la bonne humeur pour l'instant.... et Béa qui chante tout au long du parcours: ça val faire, ça val faire, ça val faire...
J'ai réussi à me placer en tête de la horde afin de calmer les ardeurs juvéniles de quelques uns dont je tairai le nom, les chevilles vont enfler. Le seul problème, c'est que en tête, tu ne vois pas qui gronde dans ton dos: ça va pas assez vite, c'est nul cette rando, ça glisse, on voit rien dans les arbres, c'est quand qu'on s'arrête, on va pas monter là haut à cette allure....
Bref, première pose, je les laisse passer devant, je prends mon crayon, mon papier et je note tous les ragots lancés au vent, je t'en envoie une copie dans un autre message.
Dominique était devant, elle avait un rôti au four, on marche, on vole, on rentre et c'est fait!
En tous cas ils ne m'ont pas laissé repasser devant, ils n'ont pas voulu s'arrêter au déco sur les faces ouest "C'est pas assez haut, c'est travers, on va voir plus loin"... ils m'ont traîné jusqu'au sommet du Trélod, sous le trépied... Je savais bien que ça décollais pas de la haut, y'a que du rocher! Ils m'ont dit que c'était pour la photo!
J'ai souri sur la photo, mais c'est bien parce qe j'étais obligé!
La haut y'a Pierre qui m'a fait bouffer sa protection dorsale: des chips qu'il disait, tu parles il avait 2 casques, 2 protections, 2 .... les autres aussi ont goûté à la protection dorsale, et après quelques tours de joyeuses ripailles, nous sommes repartis pour aller chercher un déco sud bien orienté.
M'ont fait passer par des passages, j'ai bien cru que j'allais rester coincé, mais comme y'en avait un qui tirait les pieds, l'autre qui poussait sur la tête, y'a bien fallu que ça passe.
Et nous voilà dans l'herbe du décollage. C'est là que tout a basculé. J'ai commis l'erreur de les laisser partir devant. Le premier c'était Yannick, je me demande si c'est pas lui l'organisateur de la révolte, sympa à la radio, j'te donne des conseils, mais le 1° en bas il organise la révolte. Le 2°, c'était Raymond, alors lui faut pas lui faire confiance, l'arrête pas de marcher, de pédaler, paraît même qu'il court... derrière, tout de la graine de conspirateurs... sont tous partis quand même, sauf Jean Pierre, mais lui l'est du Beaujolais, l'avait jamais vu de montagnes ni de chamois, tu penses bien que les autres l'ont laissé tomber , tout comme moi! ... mais j'étais pas en l'air que je l'ai vu débouler, debout sur l'accélérateur, il reculait autant que moi.
 
Le vol à l'accélérateur était moyen, mais je jubilais, j'en étais sûr, c'était le dernier vol rando que l'on faisait, z'allaient être dégoûtés cette fois ça c'était sûr. Je me suis posé le dernier et à ce moment ils m'ont tous agressé à coups de bâton en me disant:
-on veut savoir, on veut savoir....
-mais quoi?
-on veut savoir si notre président a des jambes, des vraies, des comme nous qui marchent !!!
-mais pourquoi?
-on sait, on l'a vu derrière son ordinateur, il est assis, ... on l'a vu voler du Revard, il est assis, ... mais toi hier, tu es allé au Sire avec lui... est ce qu'il a marché.
- je n'avais pas le choix, j'ai dû avouer, oui je t'avais vu marcher avec un sac sur le dos
Ils ont insisté, je n'ai pas pu faire autrement, j'ai dû lacher: oui, c'est d'accord, dans 15 jours on ira faire le Grand Arc, oui, j'en parlerai au président. Il paraît qu'on peut bien s'avancer en voiture, il paraît que c'est joli comme tout, il paraît qu'on t'attendra...
Juste après va y'avoir l'AG, si on veut garder nos places, va falloir jouer serrer. Remarque, tout n'est pas perdu, Nathalie va rentrer, le mauvais temps va nous aider, si tu prêtes ta sellette légère, ça peut les calmer, si tu te tords la cheville assez tôt, ils te porteront pour redescendre à ta voiture... et ce soir il pleut déjà...
 
Quand je pense que samedi on avait de beaux projets de décos en fauteuils roulants, on pensait demander un télésiège pour monter au Sire, et voilà que tout est remis en cause, faut qu'on marche, mon pauvre président c'est pas ce qu'on avait prévu, mais le pire je crois, c'est qu'ils ont l'air d'aimer ça. Va comprendre!
 
Voilà pour finir la liste des troublions: Béa(trice) et Dom(inique) entourées de Yannick, Fred et Fred de la Biolle, avec Jean Pierre, Bruno, Raymond, Pierre, Fabrice.
Moi, Pat, j'étais obligé de suivre, bien malgré moi. Des photos viendront étayer mes propos
Article de Patrice GONIN Envoyer un mail
patrice.gonin@free.fr

0 commentaire

Vous voulez ajouter un commentaire ?

  réduire le menuEspace Membre
 




Mot de passe oublié ?
 
  réduire le menuLes News
 

» ECOLE: 100% de réussite!
» ECOLE: Session cours théoriques 2020
» ECOLE: nouvelle session cours théoriques
» ECOLE: stage initiation automne 2017
» ECOLE: sessions examen 2017

» Autres news

 
Entre ciel et terre - Maison des Associations - 25 boulevard des Anglais - 73100 Aix-les-bains